Chroniques Drama Queen de Lindsey.T

résumé: Éléonore, 23 ans, votre nouvelle Reine… Oui, Votre Reine !

En toute franchise, je me serais contentée de rester Princesse mais quand toute ma famille sombre – littéralement – me voilà propulsée sur le Trône.

Problème : je ne suis pas faite pour assumer les responsabilités d’un Royaume… Mais vraiment pas.

Et lorsqu’en plus on me colle dans les pattes, soi-disant pour assurer ma sécurité, un Écossais ombrageux, tatoué, et persuadé qu’on veut ma mort… Tout échappe à mon contrôle

Mon Avis:

Waouw. Ce roman est une explosion de drôlerie. Mon Dieu j’ai tellement ris que mon bidou allez exploser.
Eleonore et vraiment juste génial. Elle est sa marmotte sont juste mémorable et au TOP. Je me suis bidonné, amuser, siphonner du début à la fin avec tous ses rebondissements qui se sont passé avec Mr Freeze, Captain Igloo des surnoms farfelu et j’en passe des verte et des pas murs. Des noms qui paraissent froid au premier abord pour un seul homme, mais suis-je bête, vous ne savez pas de qui je parle ? Eh bien ce bellâtre au corps juste magnifique qui est écossais avec des tatouages oh oouiiii j’adore les tatouages… Je reviens à mes moutons ok je parle bien sur du garde du Corps d’Eleonore qui est autre que Colin Ramsay. Rien que de parler de lui j’en bave encore AH, AH.

Toutes les femmes sont raides dingue de lui en même temps comment ne pas l’être, il donne trop envie dans ce roman sérieux… Mais la seule qui comme de par hasard ne trouve pas irrésistible Colin est bien ces miss Eleonore.
Pour elle cet homme est bien il est, exaspérant, chiant, nul, il sert à rien mais ça c’est sans compter toutes les choses qui se sont déroulée et qui vont changer la donne. Eleonore se prend pour une poissarde, et bien sûr le coup on va dire oui quand même. Ce garde du Corps et juste trop gentille, une crème, il peut paraître voilà quoi mais j’ai tout de suite vu en lui la petite chose qu’il etait. Il sera prêt à tout pour préserver sa reine et que rien ne lui arrive, en même temps c’est son travail, mais bon franchement tombé toujours sur des situations embarrassante qui le mettrons lui et la Reine dans de mauvaises posture. Et la grosse pensée a la MARMOTTE. AH, AH,AH.

Ah oui il y a aussi Toinette qui est sa servante, confidente et amie est qui jouera aussi son rôle très important dans ce roman. Comme on dit souvent, méfiez-vous du loup qui dort.

J’aimerais tellement vous en dire bien plus sur ce roman qui a été à mes yeux une merveille, un enchaînement rocambolesque, une machination des plus folles, une écritures majestueuses une histoire tout simplement de dingue. Des personnages géniaux tous autant qu’ils le sont, sous toutes leurs splendeurs.

Merci à Lindsey. T pour tous ce que tu a écrit, tout tes romans pour moi ont était géniaux mais celui-ci bas les record et pour tout c’est bon moment que j’ai passé en compagnie de Eleonore et Colin et toute la clique. Plein de poutou

#Nancy

Voici le lien d’achat si vous souhaitez l’achetez ou même juste découvrir tout les romans de Lindsey…

~ Interview ~ Virginie Zéphyr ~


Bonjour à toi Virginie !
Merci de prendre le temps de répondre à ce petit questionnaire qui permettra à nos lecteurs d’en apprendre un peu plus sur toi.

Je m’appelle Virginie je suis autrice chez Elixyria.  Mon premier roman fût les flammes du désir ensuite est venu Overfall In Love.  Sinon je suis maman de 4 enfants, j’adore la lecture, les séries, vive Netflix. Sinon je suis une passionnée de phénomènes naturels depuis mon adolescence, d’où ma saga en trois tomes sur ce sujet.  Je kiff Stephen King

Comment t’es venu l’idée d’écrire Overfall ?

Je voulais simplement partager ma passion à travers mes écris. Pour moi c’était une obligation de vous faire connaître ce phénomène en dehors des films catastrophes.  

Comment t’es-tu inspiré pour ce roman?

De faits réels, je me suis inspirée de vraies chasses au cœur de la Tornado Alley et l’actualité sur la violence.

Par quelle source d’inspiration t’es-tu aidée pour faire vivre Ambre et Rafe ?

La mienne, je suis inspirée de mes maux. Que se soit Rafe ou Ambre chacun à une partie de moi, mais surtout Ambre. Ma perle pendant l’écriture m’a toujours dis à travers Ambre je te vois toi.

T’es roman comporte-t-il un événement, un moment marquant de ta vie ?

De mon harcèlement que j’ai subis durant mes années collège.

As-tu d’autres projets en cours (mise à part Les flammes du désirs) ? Si oui lesquels ?

Oui le tome 2 sur les volcans, le tome 3 sur les séismes, en ce moment je suis lancée sur un challenge d’une nouvelle pour noël. Je souhaite aussi écrire sur la maladie de mon fils. J’ai participé sur un recueil pour les animaux Animal Writer Compagny, vous pouvez le trouver sur amazon en numérique et papier. Les fonds sont reversés a l’association. Une petite surprise va arriver, mais je ne peux pas en dire plus.

Que représente l’écriture pour toi ?

Un exutoire avant tout, il y a certains maux qu’on a mal à dire alors je me sers de l’écriture pour faire passer des messages.

Quand écrit-tu ? As-tu des horaires ?

Je n’ai pas forcément d’horaire, j’écris quand je suis inspirée.

Est-tu sensible à la critique littéraire ? En ressort tu du négatif ou du positif ?

Pas spécialement, je pars du principe que ce soit un avis positif ou négatif tout est bon à prendre. Le négatif quand il est constructif et expliqué peut nous aider à nous améliorer dans l’écriture. C’est un point important, il faut savoir ce remettre en question, on n’est pas parfait, il faut l’accepter. Maintenant quand c’est de la méchanceté gratuite, je ne l’accepte pas.

Quel genre de roman lis-tu ?

Je lis un peu de tout, j’aime me diversifier.

Quel est ton auteur favori ?

Stephen King c’est vraiment l’auteur que j’aime beaucoup.

Tu peux laisser un petit mot aux lecteurs ainsi les endroits ou ils pourront te contacter.

 Déjà  merci de me soutenir depuis 3 ans. Cette aventure m’a fait connaitre des personnes formidables. Je suis passée par une multitude d’émotions. Je ne regrette en rien d’avoir commencé l’écriture.  Je ne suis pas très douée pour ça, j’ai toujours du mal à ouvrir mon cœur. C’est toujours un immense plaisir d’échanger avec vous, d’apprendre à vous connaître. J’ai vraiment hâte de vous revoir aux prochains salons, Mons, Orchies, Paris.  Vous pouvez me trouver sur facebook et instagram.

Les chroniques de Nancy et Virginie et le blog Le jardin des mots te remercie d’avoir pris le temps de répondre à cette interview.
Merci à toi ❤

Service Presse Sexy coach de Nelly Nell

Date de sortie: 6 Novembre 2019

Editions: Rouge et Noir

Prix: Bientôt disponible sur les plateformes

Résumé:
Lily et Cameron, deux parents célibataires que tout oppose.
Autant leurs façon de voir la vie que leurs défnitions du mot  » Parents ». Leur première rencontre n’a rien d’exceptionelle bien au contraire, et les suivantes ne seront guère mieux. Les actes de Cameron la rendront follet out comme sa façon d’être, mais malgré cela, elle se sent attirée par cet homme qu’elle déteste comme un aimant et n’est pas certaine de savoir comment lui résister.
Pourtant et jusqu’à ce jour le seul homme de sa vie, celui qui compte plus que tout c’est Noah, son fils de six ans.
Alors que le hasard met un peu trop ce père de famille sur sa route, peut-elle encore être sûre que l’avenir qu’elle avait choisi est réellement celui dont elle avait envie ? Et si cette rencontre change la donne et laisse place à de nouvelles envies ?

Mon avis: Tout d’abord je remercie les Édition rouge noir et Nelly Nell pour ce service presse.

Ce roman je ne l’ai pas seulement lu, je l’ai dévoré en très peu de temps.
Dans cette histoire, j’ai côtoyé Lilly. C’est une jeune femme qui est prête à tout pour son enfant et qui a été abandonné d’une manière que certaine femme l’on était, et même qui le sont encore.
Elle se verra tout quitter est recommencé sa vie près de sa famille qui lui sera d’un soutiens primordial.
Son fils est toute sa vie et ce qui est bien c’est qu’elle peu garder un œil sur lui car c’est elle l’institutrice.
Noah est juste adorable. Il aime beaucoup sa maman, est commence tout juste à bien se débrouiller sur ses patins.

Cameron est son fils Timothé débarqueront dans la ville où ils habitent. Ce grand homme au caractère fort et aux muscles saillent est le nouvel entraîneur de hockey de Noah, mais qui plus est-il ne paraît pas être un papa modèle pour Tim, car avec ses retards consécutifs pour récupérer son fils à l’école, Lilly commence sérieusement à en avoir marre.
J’ai beaucoup rie car les deux protagonistes ont un caractère volcanique, et se bagarre comme des gosses pour oui ou pour un non.
J’ai également été choqué par cette révélation sur le passé de Cameron qui a été des plus douloureuses pour lui.

Dans tout les cas ce roman ma fait passer par beaucoup d’émotions, est avec tous ses personnages haut en couleurs je n’ai pas eu le temps de me reposer. À vrai dire entre les parents de Lilly qui s’en mêlent, elle-même qui ne sait que faire entre les choix du cœur ou de la raison, puis Cameron qui m’a fait bien rire mais énervé à la fois, je ne me suis pas ennuyé un seul instant.
Un roman frais dans tout les sens du terme. Je ne vous en dévoile pas plus, et vous laisse le plaisir de découvrir tous ces personnages qui seront je l’espère vous faire rires, énervé e vous apporter cette touche d’amour que j’ai ressenti jusqu’au bout des orteils.

Je vous metterais le lien d’achat dès sa disponibilités sur les plateformes, merci à vous

#NANCY

~ Interview ~ Gil Billault ~

Bonjour à toi Gil !
Merci de prendre le temps de répondre à ce petit questionnaire qui permettra à nos lecteurs d’en apprendre un peu plus sur toi.

Pour commencer, parle-nous un peu de toi. Qui est Gil Billault ?

Bonjour Virginie.

Je suis originaire du sud de la côte landaise, passionné par les voyages, le monde et les sports aquatiques, j’aime découvrir de nouveaux horizons et m’enrichir des cultures locales.

Comment t’es-tu inspiré pour écrire jusqu’au bout du rêve ?

Suite à de nombreux voyages aux Maldives, je suis tombé amoureux de la faune, flore et paysages maldiviens. Ayant le décor en tête, j’ai souhaité poser ces lieux comme cadre d’une histoire pour les faire découvrir et les partager.

Au travers de ce roman, je souhaite donner de l’espoir. Montrer que même en pleine détresse, lorsque l’on se pense détruit, inutile, il peut arriver des événements incroyables et totalement inattendus.

J’espère inciter les lecteurs à aller jusqu’au bout de leurs rêves.

Depuis combien de temps écris-tu ? Raconte-nous un peu ton parcours ?

Grand rêveur devant l’éternel, j’ai toujours eu des histoires qui germaient dans mon esprit. De formation scientifique, je doutais de mon aptitude à poser cet imaginaire sur papier. J’avais fait une première tentative, vingt ans plus tôt. Mais l’incertitude, le manque de confiance m’avaient fait abandonner et je m’étais réfugié confortablement derrière le manque de temps. Suite à un accident du travail, j’ai subi deux longues années d’inactivité.

Donner vie à Sarah et Mike m’a permis de ne pas sombrer dans la déprime. Tout est parti de là.

D’où t’est venue ton inspiration ?

Mes inspirations viennent en grande partie de l’observation et de l’écoute. Je m’appuie sur des lieux visités, des faits vécus et des personnes rencontrées. Plus… Une bonne dose d’imaginaire.

Pour jusqu’au bout du rêve, le déclencheur a été le fait de ne pas trouver l’opportunité de m’installer aux Maldives. La seule solution trouvée… Y vivre l’espace d’un roman.

As-tu des moments propices à l’écriture ? (plutôt le matin, l’après-midi, le soir)

À vrai dire, pas vraiment. L’écriture s’impose d’elle-même en fonction de mon inspiration et surtout de mon temps libre. Il m’arrive aussi bien de m’y plonger le matin, l’après-midi ou en fin de soirée. 

Es-tu sensible à la critique littéraire ? En ressors-tu plutôt du positif ou du négatif ?

On ressent vite au travers d’une chronique si le livre a réellement été lu ou juste survolé. Les critiques venant de personnes consciencieuses me touchent effectivement. Elles sont constructives. Les autres… me font sourire !

L’essentiel est le retour du lecteur ! Il est le seul vrai juge…

Quels genres de romans lis-tu ? Et pourquoi ?

Je ne suis pas un addict de la romance, mais bien évidemment il m’arrive d’en lire. J’aime beaucoup la plume de Céline Jeanne dans ce domaine.

Je suis plutôt adepte du contemporain en général et j’adore aussi les bons thrillers. L’humour de Juliette Sachs, l’imagination débordante et intarissable de Franck Thilliez ou de Maxime Chattam.

En fait, peu m’importe le genre, si l’histoire et les écrits me font vibrer.

As-tu d’autres projets littéraires en cours ?

Oui, effectivement un autre est en cours d’écriture. Un nouveau voyage qui emmènera les lecteurs sur une île bien connue des Caraïbes, sur fond de thriller.

Quand tu écris écoutes-tu de la musique pour l’inspiration ?

La musique n’est pas vraiment une source d’inspiration pour mes écrits. Je visionne mon histoire comme un film et suis trop absorbé pour qu’une musique puisse m’être utile. Par contre, lors de l’écriture du concert de Mike et Ludo, j’y ai eu recours pour me plonger totalement dans la peau des personnages.

Pour cette dernière phrase, je te laisse le plaisir de laisser un petit mot à tes lecteurs si tu le souhaites.

Je te remercie de m’offrir le privilège de me présenter à vos abonnés par le biais de cet interview. Pour ceux qui auront le plaisir de s’immerger dans mon roman, j’accueillerais avec satisfaction chaque retour, avis et critique qui me permettront d’évoluer.

Merci à vous de ce moment de partage.

Les chroniques de Nancy& Nini et le blog Le jardin des mots te remercie d’avoir pris le temps de répondre à cette interview.
Merci à toi ❤

~ Interview ~ Koko Nhan ~

Bonjour à toi Koko Nhan !
Merci de prendre le temps de répondre à ce petit questionnaire qui permettra à nos lecteurs d’en apprendre un peu plus sur toi.

Pour commencer, parle nous un peu de toi, qui est Koko Nhan ?

Je suis une future trentenaire qui vit dans le sud de la France, entre Nîmes et Montpellier. Je suis maman de deux petites filles et pendant des années j’étais assistante polyvalente. Je me cherchais un peu durant mon second congé parental, jusqu’à ce que me vienne l’envie d’écrire (j’ai été fortement encouragée par mon mari). Je suis une grande impatiente (ce qui explique peut-être le fait que j’enchaîne autant les projets), je suis un peu capricieuse et contrairement à ce que laissent penser mes écrits, je ris beaucoup. Je suis aussi une grande gourmande en témoigne mon épicerie dédiée aux sucreries. Je ne sais pas quoi dire d’autre, malheureusement, je ne sais pas parler de moi.

Comment t’es-tu inspiré pour écrire Brisés ?

Je sais que le prologue m’est venu naturellement, comme une sorte de texte sans but. De là, je me suis demandée ce que je pourrais écrire à ce sujet. J’ai donc commencé sans plan, sans idée précise, si ce n’est l’intrigue principale. Tout était plus ou moins de l’improvisation et en dix-neuf jours je l’avais terminé. Avec le recul, j’aurais pris plus de temps, mais c’était mon tout premier écrit et je suppose que j’avais une façon de travailler assez immature.

Depuis combien de temps écris-tu ? Raconte-nous un peu ton parcours ?

J’ai commencé à écrire en janvier 2019. Jusque-là je n’avais rien écrit, si ce n’est une nouvelle pour un concours en 2009, je crois. J’ai écrit Brisés (le premier tome) en janvier, Plutôt Mourir en février, puis d’autres projets ont suivi. En mai, alors que je venais de finaliser After the Fall (le second tome de Brisés), j’ai été contacté par ma maison d’édition et je leur ai envoyé mes manuscrits. Voilà comment ma vie à complètement changé. En décembre je n’avais jamais écrit et en juin mon premier roman était publié. Depuis After the Fall l’a été à son tour et ce dimanche mon troisième (qui est en réalité mon second roman va être publié). Tout est allé un peu trop vite, si bien que des fois je patauge un peu et j’ai du mal à me sentir légitime quand je vois que certains auteurs peinent à se faire une place.

D’où t’es venue ton inspiration ?

En général ça peut venir d’une idée qui me traverse ou d’une chanson. Parfois d’un simple article. Par exemple, une de mes histoires m’a été inspirée par un article que j’avais lu sur Rodin et Camille Claudel.

As-tu des moments propices à l’écriture ? (plutôt le matin , l’après-midi, le soir)

Tout dépend de mes filles et de leur sommeil, haha. Donc plutôt l’après-midi et le soir. On a nos petits rituels geeks avec mon mari. Chacun son ordi et on papote en faisant nos trucs.

Es-tu sensible à la critique Littéraire ? En ressors-tu plutôt du positif ou du négatif ?

Tout dépend de la critique. Après, forcément, si quelqu’un n’aime pas mon histoire, je suis déçue. Mais généralement les points qu’on me souligne sont exactement ceux qui me font moi aussi tiquer avec le recul. On ne peut pas plaire à tout le monde et je le conçois. Une critique constructive est plus facile à digérer qu’une faite sans respect pour l’auteur. 

Quels genres de romans lis-tu ? Et pourquoi ?

Romance et quel qu’en soit le fond. J’ai des périodes romances psychologiques, dystopiques ou paranormales. En fait, peu importe il me faut de l’amour. Je suis une grande romantique et l’amour et un des moteurs de ma vie. Je peux lire tout autre chose, mais ça me prendra toujours moins aux tripes.

As-tu d’autres projets littéraires en cours ?

J’ai trois sorties prévues ces prochains mois (une romance fantastique et une sur la sculpture). En dehors de ça, je dois terminer mon manuscrit en cours que j’ai un peu abandonné au profit des autres. Et sinon, ma tête fourmille d’idées, je crois que maintenant que j’ai libéré mon imagination, je ne pourrais plus l’arrêter.

Quand tu écris écoute-tu de la musique pour l’inspiration ?

Toujours ! J’ai même pour la plupart des playlists selon les histoires, la musique chez moi c’est H24. Depuis que je suis toute petite je n’ai jamais connu le silence et aujourd’hui il m’angoisse, donc musique. C’était d’ailleurs logique pour moi que mes romans aient droit à leur bande-son. 

Pour cette dernière phrase je te laisse le plaisir de laisser un petit mot à tes lecteurs si tu le souhaites.

Ça va plus être une phrase de personne à personne que d’auteur à lecteur, même si je suis très reconnaissante à tous ceux qui me lisent et qui laissent leurs avis pour m’encourager.

Il y a quelques mois, je venais d’avoir 29 ans et il me manquait quelque chose : la passion. J’avais tout pour être heureuse, sauf que je ne savais pas ce pour quoi j’étais faite et enfin, ça m’est arrivé. Ce que je cherche à vous dire, c’est qu’on a tous un domaine pour lequel on est fait et nous sommes dans une époque où tout nous est possible. Vous souhaitez changer de carrière pour devenir décoratrice de mariage ? Fleuriste ? Ou quoi que ce soit d’autre ? Lancez-vous. Vous n’imaginez pas l’épanouissement personnel que cela vous apportera.

Les chroniques de Nancy et Virginie et le blog Le jardin des mots te remercie d’avoir pris le temps de répondre à cette interview.
Merci à toi ❤

~Amazing Christmas ~ Ludivine Delaune ~

Quel est le point commun entre les puddings en gelée et l’esprit de Noël ?

À priori aucun, jusqu’à la rencontre entre un séduisant British au caractère impulsif et une jeune décoratrice d’intérieur à l’imagination débordante !

Apolline Blanc, 28 ans, est une fan inconditionnelle des fêtes de fin d’année, son mantra : plus c’est kitsch, mieux c’est !
Quand son patron lui propose de créer la décoration d’un nouveau concept de restaurant, elle fonce, y met toute son énergie et son humour ! Quitte parfois à s’attirer les foudres de Jackson Parker, le roi du pudding…

« Entre bonne humeur, guirlandes et chocolats chauds, préparez-vous à passer le plus merveilleux des Noël avec Amazing Christmas »

Je tiens à remercier Ludivine Delaune pour m’avoir fait confiance pour ce service presse.

Amazing Christmas est une pure merveille ! Ce roman m’a fait beaucoup de bien au moral. Je suis en grande amoureuse de Noël alors j’ai été plus que ravis de découvrir cette super histoire.

L’auteure à su manier d’une main de maître la retranscription de noël dans ce livre. J’avais des étoiles et des paillettes pleins les yeux, la magie de noël est bien présente et c’est génial.

Apolline m’a énormément fait pensée à moi. Elle à beaucoup souffert à cause de son ex, j’ai eu l’impression de me voir. Elle à perdu deux êtres qui lui été très chère. Jackson quant à lui m’a touchée par son passé amoureux douloureux aussi. Ces deux là sont différents mais ce complète tellement que cela fait du bien de les voir ce rapprocher.

Dans ce récit, j’ai énormément aimer le fait d’avoir aussi le point de vue de Jackson, on en apprend un peu plus sur lui.

J’ai été traversée par de nombreuses émotions. J’ai rigoler, pleurer. J’ai voyager à travers Apolline et ses deux voyages en Angleterre.

Malgré que ce roman soit court, j’ai vraiment aimer cette lecture, j’aurais peut-être aimer une fin plus longue et détailler mais cela n’enlève mais alors rien à la magie dans laquelle l’auteure nous fait voyager. J’ai eu un véritable coup de coeur pour Amazing Christmas !

Je vous recommande vivement cette jolie romance.

Pour pouvoir vous procurez ce livre voici le lien ou vous pourrez l’avoir. https://www.amazon.fr/Amazing-Christmas-Ludivine-Delaune-ebook/dp/B07ZPJNR1Y/ref=sr_1_3?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=1FKC70P3W4364&keywords=amazing+christmas&qid=1572432864&sprefix=amazing+chris%2Caps%2C230&sr=8-3

#Virginie

~ La mélodie de Noël ~ Sherryl Woods ~

Petite fille, Jenny rêvait d’appartenir à une grande famille comme celle des O’Brien. Un jour, son rêve s’est réalisé : sa mère a épousé un O’Brien. Pourtant, Jenny s’est très vite sentie exclue et plus seule que jamais. Bien que loin derrière elle, les blessures de son passé sont restées vives. Alors, aujourd’hui, elle redoute ce qui l’attend pour son retour à Chesapeake Shores, sa ville natale. En cette période de fêtes, quel accueil sa famille – qu’elle n’a pas vue depuis des années – lui réservera-t-elle ? Et trouvera-t-elle la force d’affronter Caleb Green, l’homme qui lui a brisé le cœur et dont elle vient d’apprendre qu’il sera lui aussi à Chesapeake ?  A propos de l’auteur :Diplômée de l’École de journalisme de l’université de l’Ohio, Sherryl Woods a travaillé dix ans pour les pages culturelles de divers quotidiens d’Ohio et de Floride, avant de se consacrer à sa carrière de romancière. Elle est une habituée des listes des meilleures ventes du New York Times. 

Je remercie Netgalley et Harlequin pour ce service presse.

J’ai apprécier cette lecture malgré que ce récit est écrit à la troisième personne, j’ai un peu de mal à me mettre à fond car nous avons beaucoup de personnages, et je me suis perdu dans tout ça.

Jenny à été tromper par Caleb, elle à énormément de mal à lui pardonnée. Caleb fais tout pour ce faire pardonné. Quelques années plus tôt elle à décidé de coupé les ponts avec sa mère…

Ce couple vive dans la musique, Jenny compose pour Caleb et ce dernier chante ses chansons. Jenny part dans sa famille pour aider Betty à la création de sa pièce de noël. Caleb l’a rejoint pour se faire pardonner mais il à une autre idée en tête. Lorsque Jenny découvre le poteau rose elle déchante vite, elle est envahi par les doutes.

Dans ce récit on fait la connaissance de tout les O’Brien et ils sont nombreux !

J’ai beaucoup aimer l’esprit de famille qui coule dans ce livre. Tout le monde est là pour les autres. L’esprit de noël est présent mais pas assez à mon gout. Je n’ai pas été beaucoup transporté par cette esprit. Les émotions ont été peu présente.

#Virginie